suzannecomtois.ca |  
16910
page-template-default,page,page-id-16910,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

CHEMINEMENT

     En 5e secondaire, j’ai eu le privilège d’étudier avec Jean Marchand un artiste et un enseignant d’arts plastiques exceptionnel. Sa pédagogie basée sur l’ouverture, l’exploration et la foi qu’il manifestait envers les capacités de ses élèves a vivement contribué au développement de ma passion pour les arts.

     L’année suivante, cette passion m’a conduite à entamer un DEC en arts plastiques au CÉGEP du Vieux-Montréal. Malheureusement, l’attitude de quelques enseignants a lentement éteint ma foi en mes capacités. DEC en poche, habitée d’une voix intérieure pernicieuse me dissuadant de poursuivre dans le domaine des arts, j’ai entrepris un baccalauréat en pédagogie. J’ai réalisé une carrière passionnante et palpitante en tant qu’enseignante et conseillère pédagogique au primaire. Préoccupée de transmettre mon engouement pour les arts plastiques et la littérature aux élèves, j’en fis une priorité dans les projets que j’élaborai pour eux.

      Toutefois, si mon expression artistique a été placée en retrait, la créativité est demeurée une ressource présente tout au long de ma vie. Depuis ma naissance, FAIRE, VOIR et AGIR autrement constituent des aspects inhérents à ma personnalité, non dans le but d’être remarquée, mais pour célébrer la vie dans toute son originalité.

     Et voilà qu’au crépuscule de ma cinquantaine, l’expression artistique désire sortir de l’ombre. La vie m’amène à vivre des ateliers avec France Houle, une artiste de renom en arts visuels et une pédagogue innée. Sa passion, ses compétences et son écoute m’aident à troquer cette voix pernicieuse pour le plaisir de produire des œuvres authentiques, reflets de ma nature profonde.

DÉMARCHE

     L’écriture et les arts visuels constituent les deux formes d’expression qui, telle une clé, me donnent accès à mon univers intérieur. Parfois, il m’arrive de les unir en incluant un haïku (poème japonais) à l’intérieur d’une œuvre visuelle.

     Dans ma démarche de création, j’exploite les techniques mixtes, car elles répondent à mon désir de faire autrement. Dans cette optique, je prends plaisir à combiner l’acrylique, le collage, la peinture encaustique, l’impression ou la gravure. Lorsque je crée, je me laisse aiguiller par les textures, le relief, le mouvement et les matériaux (métal, bois, verre, papier, tissus ainsi que des objets variés). La couleur occupe essentiellement un rôle de mise en valeur des éléments de la composition.

    Inspirée par la beauté singulière de la nature et une façon particulière de regarder les objets laissés pour compte, ma démarche de création m’amène à donner une 2e vie à ces objets. Créer, c’est une façon de magnifier le talent et les doigts agiles de ma grand-mère Rose qui accordaient une 2e vie aux tissus. C’est aussi une façon de célébrer l’âme et la vie dans ce qu’elle ont de meilleur et de moins bon.

     Le plaisir, la curiosité ainsi que le gout de la recherche guident mon inspiration et mes gestes créateurs. Et ces guides, je l’espère, deviendront à travers mon corpus ceux de l’observateur, car les arts visuels constituent, selon ma conception, un libre passage entre l’artiste et l’observateur : une voie indéniable pour créer des liens covalents et salutaires entre les humains.

     Pour qu’une œuvre soit accomplie, elle doit être féconde, généreuse et inexhaustible. Chaque fois que l’observateur la regarde, il y découvre un aspect inaperçu – porteur d’un univers en soi – susceptible de renouveler autant son plaisir que sa curiosité.